L'écurie BIO


La gestion de l’écurie est un élément essentiel du concept de cycle naturel.
Une écurie biologique bien conçue vous fait économiser de la litière et des heures de travail. La pression infectieuse est inférieure par rapport aux écuries classiques et le fumier fermenté contient une valeur nutritive jusqu’à deux fois plus élevée que le fumier composté.




Comment démarrer une écurie bio?
Choisissez d’abord si vous allez nettoyer l’écurie du fumier ou si vous optez pour la stabulation “matelas” (ajoutant toujours des couches de litière l’une au-dessus de l’autre en nettoyant seulement les grands morceaux de fumier). Le démarrage est identique, ensuite si vous nettoyez le fumier, vous allez fermenter sur le tas de fumier, et dans la formule “matelas”, vous allez fermenter directement dans l’écurie.*

1. Pulvérisez du Microferm (dans un rapport de 5/100 l d’eau) sur le sol de l’écurie.
2. Placez une couche de litière (paille, chanvre, lin…). De préférence, n’utilisez pas de matériel ligneux (copeau de bois) puisqu’il fermente assez mal.
3. Placez une couche de Vulkamin (et de minéraux argileux) (250g/m²) pour absorber l’humidité.
4. Placez une couche de litière (paille de blé, herbe à éléphants…).
5. Pulvérisez du Microferm (dans un rapport de 5/100 l d’eau) sur la litière.
6. Selon le système choisi, vous allez nettoyer ou non les crottins. Dans les deux cas, on utilise chaque jour de la nouvelle litière et on y répand du Vulkamin deux fois par semaine pour traiter les endroits mouillés.
              ==> ECURIE de 9 m²: 0,50 kg chaque fois; écurie de 12 m²: 0.75 kg chaque fois.
7. Pulvérisez 3 fois par semaine du Microferm (5/100 l) sur la litière.
              ==> ECURIE de 9 m²: répartissez chaque fois 1 l de solution. Ecurie de 12 m²: 1,5 l de solution.
On en arrive ainsi à un total de 1 l / m² box par année.
* Dans la stabulation “matelas”, les chevaux tassent le fumier, créant ainsi un milieu pauvre en oxygène qui permettra le démarrage de la fermentation.


Microferm EM , Les micro-organismes efficaces
Le Microferm est un mélange liquide de micro-organismes actifs (bactéries, champignons et levures) qui stimule la décomposition organique (fermentation). Il peut être appliqué dans l’écurie, sur les pâturages sur le tas de fumier. Selon le principe de dominance, les micro-organismes nuisibles seront éliminés. Les composés organiques dans le fumier, la litière, les déchets verts seront transformés par un processus de maturation en substances nutritives facilement assimilables. Pendant cette transformation, elles entrent en compétition avec des bactéries de putréfaction, des germes pathogènes,... Ainsi, on évite des phénomènes comme la putréfaction, les émanations d’ammoniac… En plus, la pression infectieuse dans l’écurie est réduite et le fumier traité est un produit très bénéfique pour le sol.

Où l’appliquer?
Dans l’écurie ; met fin à la puanteur et les mouches
Le Microferm crée un équilibre naturel et une biodiversité élevée dans l’écurie. Il diminue la pression infectieuse, ce qui se traduit par une baisse des coûts de santé parce que la vitalité et la résistance du cheval augmentent. En outre, le Microferm offre une solution pour le traitement du fumier. En le pulvérisant sur la litière, il contribue à une décomposition optimale du matériel organique. Comme il n’y a plus de pourrissement, les émanations d’ammoniac ne se produisent plus. Il y a dès lors moins d’affections du système respiratoire et moins de mouches dans l’écurie.



DOSATRON 2 - 5 % Le Microferm peut être injecté dans l’eau automatiquement à l’aide d’un doseur automatique. C’est facile et cela fait gagner du temps! Branchez le Dosatron sur la conduite d’eau. Lorsque l’eau passe par la pompe, le Microferm s’y mélange. La dose injectée sera toujours en rapport avec le volume d’eau, même lors d’un changement de pression ou de débit.


Avantages
• Transformation efficace de matière organique
• Un meilleur climat dans l’écurie avec moins de mouches
• Évite le pourrissement et les émanations d’ammoniac


Sur le pré : une meilleure décomposition du fumier

Les chevaux défèquent souvent au même endroit et y retournent à peine pour manger. C’est ainsi que se développent sur les pâturages de chevaux des ‘zones de déjections’ riches et des ‘zones d’herbe’ pauvres. Pour éviter ce phénomène, les pâturages doivent être fauchés et hersés régulièrement. Ainsi, les déchets verts et le fumier seront répartis de manière homogène sur le pâturage et une couche végétale bien régulière pourra se développer. Utilisez le Microferm pendant ou après le fauchage ou le hersage pour que la décomposition du fumier et des déchets verts puisse se dérouler de façon plus efficace. Le sol disposera plus rapidement de nourriture, ce qui profite à la couche végétale.


Dosage 20 l de Microferm /ha/traitement de pâturage dilués dans 500 à 1000 l d’eau


Avantages
• Décomposition de matière organique en humus durable
• Stimulation de l’équilibre microbien du sol
• Amélioration des caractéristiques chimiques, physiques et biologiques du sol


Comment agissent les micro-organismes efficaces ?


Principe de FERMENTATION :
Les processus microbiens ont lieu partout: les déchets sont décomposés et transformés en substances utiles. Selon les conditions environnementales, la décomposition et la reconstruction se font de manière différente, déterminant ainsi la valeur nutritive du produit final. Le type de processus qui se déroule est donc important pour le sol, la plante et l’animal. Il existe des processus de décomposition oxydatifs et de fermentation. Dans le processus de fermentation, on distingue la maturation/fermentation utile et le pourrissement/fermentation nuisible. Il est important de préciser, que ces deux processus peuvent avoir lieu en même temps.

Oxydation : c’est le processus dans lequel certains micro-organismes décomposent des molécules organiques. Il en résulte des substances nutritives inorganiques solubles qui peuvent être assimilées par les plantes ainsi que du CO 2 et beaucoup de chaleur. Au cours de ce type de décomposition, i l y a donc une grande perte d’énergie. Le compostage est un processus d’oxydation.

Pourrissement : c’est le processus dans lequel certains micro-organismes décomposent des protéines, produisant des substances métaboliques malodorants et insuffisamment décomposés, souvent toxiques pour les plantes et animaux (ammoniaque, indoles, scatoles, mercaptan, sulfites d’hydrogène, méthane). Le processus de pourrissement peut être transformé en un processus de maturation.

Maturation : c’est le processus dans lequel certains micro-organismes décomposent des molécules organiques complexes en substances organiques ou inorganiques simples directement assimilables par les plantes. En même temps, les micro-organismes produisent des substances métaboliques comme les antibiotiques, les hormones, les vitamines, les enzymes, des antioxydants,... également absorbables par les plantes. Ces produits stimulent la croissance des plantes, augmentent la capacité de résistance naturelle du sol, des plantes et des animaux et répriment des maladies. La fermentation nécessite peu d’énergie, ce qui signifie qu’il restera plus d’énergie dans le produit final.


Principe de DOMINANCE:
Le monde des micro-organismes se compose de différents groupes: il y a un petit groupe de microorganismes efficaces dominants, un groupe de micro-organismes destructeurs dominants et un grand groupe d’”opportunistes”. Il y a une lutte continuelle entre les micro-organismes efficaces et les destructeurs. Les milliards d’opportunistes attendent simplement quel groupe l’emportera sur l’autre pour ensuite s’adapter et suivre ou imiter le groupe gagnant. L’emploi d’engrais chimiques, une mauvaise façon de travailler le sol et la surpopulation des pâturages provoquent une prédominance des micro-organismes nuisibles dans l’écurie, dans le sol et dans le fourrage - aux dépens de la santé de votre cheval.